Conclusion

  Tout le monde peut donc décider de donner ses organes ou non, l’important est d’en parler à ses proches pour qu’ils sachent quand on leur demandera quel était leur avis sur ce sujet. Malheureusement la greffe ne peut pas toujours avoir lieu, à cause de la pénurie d’organes, d’un sujet mal connu et tabou, mais aussi de problèmes de religion et de refus.

   Il est possible de donner de son vivant, si la compatibilité, la liberté du choix et la loi de bioéthique sont respectées. Cela reste dans le cercle familial.

   La greffe comporte de multiples avantages et trois inconvénients majeurs. Avec cette opération, c’est une nouvelle vie offerte (plus de 20 ans parfois). On a la possibilité de reprendre son travail, faire des projets, avoir des enfants, partir en voyage, faire du sport… Mais elle est obligatoirement associée à un traitement très lourd pour éviter le rejet, une réaction immunitaire naturelle qui peut conduire à la perte du greffon, voire à la mort du receveur. Le dernier inconvénient est le poids psychologique de cette opération.

   La greffe n’est donc pas véritablement une guérison complète. Une personne greffée n’est pas pour autant guérie. Mais elle offre une seconde vie. Ce n’est pas une totale guérison, mais c’est déjà beaucoup.

  Les nouvelles avancées scientifiques permettront-elles un jour, de guérir totalement ?

 

  Le coordinateur avec lequel nous avons eu un entretien nous a demandé de lui transmettre le lien de notre site à l'Agence de la biomédecine de notre région pour leur présenter tout le travail que nous avons réalisé.

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site